Avec la démocratisation de la gestion de projet et l’implication grandissante des employés dans l’évolution de leur entreprise, de nombreux managers sont amenés à organiser et animer un atelier de travail (ou workshop). Ces réunions d’un genre nouveau permettent de travailler sur la collaboration entre les salariés et de résoudre certaines problématiques que rencontrent la société.

Qu’est-ce qu’un atelier de travail ?

Un atelier de travail est une réunion où différents participants mènent collectivement un travail pratique sur un sujet. Chacun apporte son expertise, son expérience et son point de vue, et les partagent avec l’ensemble du groupe.

Durant un atelier, un animateur est désigné. Son rôle est d’encourager chaque personne à s’exprimer, à donner son avis sur le sujet. Il stimule les débats, répartit équitablement le temps de parole et n’hésite pas à reformuler pour relancer les discussions entre les membres du groupe. A la fin du workshop, chaque groupe présente la synthèse de son travail via un membre désigné comme porte-parole.

Pourquoi un atelier de travail ?

Organiser un atelier de travail permet d’atteindre de nombreux objectifs. Parmi eux, on peut retenir :

  • Former les employés : faire pratiquer les participants au sein d’un groupe permet d’apprendre de nouvelles façons de travailler à plusieurs.
  • Résoudre un problème : en bénéficiant des avis et opinions de chacun, on peut relancer des idées reçues, avancer, et trouver la solution à des problématiques connues.
  • Trouver de nouvelles idées : faire travailler les employés collectivement et les faire participer permet de dégager des idées nouvelles et donner la parole à des collaborateurs discrets afin qu’ils puissent donner leur avis sur un sujet.
  • Informer les salariés : un atelier de travail peut permettre à des employés de découvrir des méthodes de travail qu’ils devront appliquer dans un futur changement de service, par exemple.

Quels sont les avantages d’un atelier de travail ?

Le résultat du travail en groupes est une preuve de dynamique collective au sein de votre entreprise. Obtenir un résultat synthétique venant de plusieurs pôles qui parfois ne partagent pas les mêmes intérêts permet une prise de conscience des équipes, et de leurs performances obtenues quand elles travaillent ensemble dans un même but.

De plus, un atelier de travail permet aux collaborateurs d’en apprendre plus sur les autres. L’échange d’idées et d’expériences permet à chacun d’apprendre des autres. Toutes les hiérarchies se mélangent, ce qui fait de chaque individu un acteur de son travail, facilitant l’assimilation des connaissances et des nouvelles compétences. De plus, le travail en groupe permet un échange plus efficace des informations entre les collaborateurs. Ces derniers sont bien plus impliqués dans leur travail car ils voient le résultat immédiat dans la résolution des problèmes abordés.

Attention toutefois aux petits inconvénients que vous pourrez rencontrer. Il faut garder à l’esprit que réunir autant de participants représente un coût non négligeable. Il faut également que les participants soient disponibles et se sentent impliqués dans leur travail, ce qui dépend des caractères de chacun.

Ces facteurs ne mettent pas en péril l’organisation d’un atelier de travail, mais il faut s’en souvenir pour éviter des pertes de temps.

Comment m’organiser pour mon atelier ?

Les petits groupes travaillent bien mieux que les grands. Ils facilitent les échanges d’idées, qui sont bien plus rapides qu’à plusieurs. On admet qu’un groupe d’atelier de travail comporte moins de 10 personnes, entre 5 et 8. Si jamais il y a beaucoup de participants, vous pouvez constituer des sous-groupes, de 2 à 4 personnes.

En étant peu nombreux, les collaborateurs se dévoilent davantage et les plus timides sont encouragés à donner leur avis, à s’exprimer, chose moins aisé avec un groupe de 15 personnes.

La durée des séances dépend la réactivité de l’animateur et de la disponibilité des collaborateurs. Les séances d’ateliers de travail les plus courtes peuvent durer une heure maximum, qui abordent moins de sujet, mais qui demandent une bonne préparation et une bonne réactivité.

Au-delà, un atelier peut durer une demi-journée, ce qui permet d’aborder plus de sujets d’études et de traiter ces aspects plus en profondeur.

Enfin, un atelier de travail peut tout à fait durer une journée entière (6 ou 7 heures), ce qui permet une organisation plus souple et des échanges moins directs que pour des sessions courtes. L’animateur peut ainsi passer plus de temps avec les groupes, pour favoriser les prises de paroles et les échanges d’idées