Pass sanitaire : quelles conséquences pour l’événementiel ?

THÉMATIQUES : ACCUEIL DE PARTICIPANTSÉMARGEMENTÉVÉNEMENTIEL

Depuis le 9 juin 2021, date à laquelle les différents établissements recevant du public réopèrent, un pass sanitaire est utilisé pour accéder à des rassemblements ou plus généralement des événements en Europe. On peut donc se demander comment ce nouveau dispositif va impacter l'événementiel physique, jusqu'alors "endormi" à cause de l'épidémie.

Un passeport et un masque chirurgical

SOMMAIRE

  1. Qu’est-ce que le pass sanitaire exactement ?
  2. Mise en application dans l’événementiel

Cet article a été initialement publié le 9 juin 2021, il a été mis à jour le 10 août 2021.

Qu’est-ce que le pass sanitaire exactement ?

Depuis quelques semaines maintenant, le pass sanitaire est sur toutes les lèvres. En effet, son adoption et surtout sa mise en place a beaucoup fait débat, notamment à l’Assemblée nationale. Pourtant, l’Union Européenne et chaque pays membre ont récemment voté son adoption. Faisons rapidement état de la situation, voilà les 3 documents qui font office d’attestation d’immunité à la COVID-19, et donc de pass sanitaire papier :

  • l’attestation d’une vaccination complète : le schéma vaccinal est dit complèt après 7 jours après la deuxième injection d’un vaccin à deux injections (AstraZeneca, Pfizer, Moderna), 4 semaines après l’injection d’un vaccin à une injection (Jansen) ou 1 semaines après l’unique injection chez les personnes ayant déjà eu la Covid-19.
  • un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h
  • avoir la preuve de rétablissement quand on a eu un test PCR ou antigénique positif plus de 15 jours avant l’événement (et moins de 6 mois) qui prouve qu’on a eu le Covid-19 et qu’on est désormais immunisé

Le pass sanitaire numérique est disponible via l’application TousAntiCovid si l’on importe l’un des 3 documents cités et permet ensuite de prouver en un coup de scan de QR code sa non-infectiosité.

Balayons également un a priori : ce n’est pas un passeport vaccinal car, comme vu plus haut, le vaccin n’est pas un élément obligatoire à l’obtention du pass sanitaire même si de facto celui-ci s’impose de plus en plus dans la vie de tous les jours. Des lieux comme les grandes surfaces, les institutions publics ou encore les restaurants (pas encore les bureaux) sont désormais impactés par cette mesure depuis le 9 août.

img test

Créez de l'interaction avec vos participants dès maintenant sur l'application Prezevent

Mise en application dans l’événementiel

Le monde de l’événement, sévèrement touché par la crise sanitaire, va en partie pouvoir recommencer à fonctionner. En effet, le pass sanitaire vient en complément de la levée progressive des restrictions, et est donc un élément-clé de la transition vers le fameux monde d’après, sans COVID.
Jusqu’au 20 juillet 2021, le pass sanitaire était obligatoire pour participer à des événements accueillant plus de 1 000 personnes. Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux événements recevant au moins 50 personnes. Ce sont tous les lieux prévus pour des activités culturelles, sportives et de loisirs ainsi que les foires, salons et autres événements professionnels s’ils ont lieu en dehors du site des entreprises.

Dans le détail, les lieux concernés sont :

  • les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions ;
  • les chapiteaux, tentes et structures ;
  • les salles de concerts et de spectacles ;
  • les cinémas ;
  • les festivals (assis et debout) ;
  • les événements sportifs clos et couverts ;
  • les établissements de plein air (terrains de sports, stades, piscines…) ;
  • les salles de jeux, escape-games, casinos ;
  • les lieux de culte lorsqu’ils accueillent des activités culturelles (concerts, spectacles) ;
  • les foires et salons ;
  • les parcs zoologiques, les parcs d’attractions et les cirques ;
  • les musées et salles d’exposition temporaire ;
  • les bibliothèques et centres de documentation (sauf les bibliothèques universitaires, BNF et les bibliothèques spécialisées) ;
  • les manifestations culturelles organisées dans les établissements d’enseignement supérieur ;
  • les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions ;
  • tout événement, culturel, sportif, ludique ou festif, organisé dans l’espace public et susceptible de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes ;
  • les navires et bateaux de croisière avec hébergement ;
  • les discothèques, clubs et bars dansants, quel que soit le nombre de clients accueillis au sein de l’établissement.

Les événements physiques sont-ils possibles malgré ces contraintes ? Et bien oui ! Avec le Pass Sanitaire donc pour les événements d’entreprises de plus de 50 personnes, et sans pass sanitaire pour les séminaires qui ont lieu sur le site des entreprises. Ce dernier point est important. Etant donné que le pass sanitaire n’est pas (encore) obligatoire en entreprise, une entreprise qui dispose de son amphithéâtre ne peut exiger la vérification du pass sanitaire pour un événement interne de plus de 50 personnes (source : Décret n° 2021-1059 du 7 août 2021 Art. 47-1.II.8°).

Dans tous les cas, il faudra bien entendu suivre quelques recommandations, officielles ou non :

  • Tout d’abord, comme dit dans le paragraphe précédent, les hôtes et hôtesses des événements de plus de 1000 participants doivent demander un pass sanitaire à l’entrée, en extérieur ou non. Ce contrôle du pass sanitaire se marie parfaitement avec un check’in digital par simple scan du QR Code affiché sur l’application TousAntiCovid ou sur les documents papier. Aucune donnée personnelle n’est collectée, il s’agit uniquement de récupérer le statut délivré par la pass.
  • Pour la santé et la protection de tous, l’organisation doit être irréprochable, en particulier l’accueil des participants. En effet, mixer le contrôle du pass sanitaire et du billet d’entrée est intelligent, encore ne faut-il pas que la queue pour rentrer soit hors de contrôle. Il faut donc que celle-ci soit espacée, avec des marques au sol et avec du gel hydroalcoolique à disposition évidemment. L’accueil en lui-même doit être fluide et rapide pour éviter de rallonger le temps d’attente.
  • Les organisateurs d’événement devront bien entendu prévenir en amont les participants des restrictions mises en place, et également sensibiliser sur les gestes barrière (masque, distanciation, lavage de mains, etc.) et leur importance. L’idée n’est pas de les rappeler de façon rébarbative, tout le monde les connaît plus ou moins par coeur. Mais il est possible que les gestes barrières s’oublient en présence du pass sanitaire. Or, il ne faudrait pas que les participants ne se comportent comme s’ils n’étaient qu’entre personnes « saines ». Certains peuvent être contagieux sans le savoir depuis leur test PCR, sans parler de potentiels falsificateurs.

Il faut donc prendre le pass sanitaire comme un allié, et continuer à être prudent. Avec des efforts collectifs et un peu de temps, le pass sanitaire sera vite oublié.

Améliorez votre prochain événement !

Contactez-nous pour découvrir comment Prezevent peut vous aider